Ils font chanter 1 300 collégiens

A ANNIVERSAIRE exceptionnel, programmation exceptionnelle.


Pour leurs vingt ans d'existence, Les Chorales de l'Essonne, soit 1 300 collégiens de tout le département, interpréteront à partir de ce soir « Carmina burana », l'œuvre grandiose de Carl Orff, sous la houlette de Jean-Marie Puissant, chef de chœur, et Claire Perez-Maestro, prof de musique et coordinatrice du projet.

Et, cerise sur le gâteau, c'est à l'Opéra de Massy, entourés de musiciens et de trois solistes professionnels, que les collégiens issus de 51 établissements différents chanteront quatre soirs d'affilée.


« Ils sont d'une compétence et d'une résistance que l'on ne soupçonne pas »

Né il y a vingt ans à l'initiative de professeurs de chorales désireux de fédérer leurs élèves derrière un projet commun, ce grand concert a gagné ses galons dans le milieu de la musique.


L'initiative, désormais reproduite dans des départements voisins, a pris une ampleur qui nécessite de la part de Jean-Marie Puissant et Claire Perez-Maestro une organisation sans faille. Car chaque soir, ce sont 300 élèves qui chantent sur scène. Ce duo de choc encadre depuis quinze ans le projet avec une réussite et une exigence toutes particulières. « Nous ne faisons pas un simple concert de fin d'année ou la kermesse, précise Jean-Marie Puissant. Les gens ont souvent l'impression que parce que ce sont des enfants, le niveau ne va pas être élevé. Au contraire ! Ils sont d'une compétence et d'une résistance que l'on ne soupçonne pas. Après quinze ans, je m'en étonne encore... » confie celui qui, enfant, s'était mis au piano pour rééduquer ses mains après une opération.

Ancien prof de musique, il est devenu chanteur professionnel, chef de choeur et d'orchestre et dirige aujourd'hui des ensembles de haute volée. « C'est finalement avec les enfants que j'ai l'impression d'être le plus utile. On leur fait aimer des oeuvres vers lesquelles ils n'iraient jamais... »

De la « Messe du couronnement » de Mozart en passant par le « Stabat Mater » de Pergolese et des créations contemporaines, le choix est large et exigeant.

Cette année, les enfants chanteront par exemple entièrement en latin et en allemand... « Plus on les pousse, meilleurs ils sont, confirme Claire Perez-Maestro. Et le résultat est toujours là ! »

« Carmina burana », par les chorales de l'Essonne, jusqu'à vendredi à l'Opéra de Massy. Attention, les concerts affichent complet.


Source de l'article : "Le Parisien" par Louise Colcombet

Le voir en ligne, c'est ici


26 vues

Posts récents

Voir tout